«Je suis partie au matin au bois, mon amour au bois. Cueillir les premières fraises des bois, pour toi mon amour, pour toi…»
Barbara chante très poétiquement les petites fraises… La réalité est plus prosaïque… Ce n’est surtout pas au saut du lit que les fraises se cueillent… à moins de se lever bien tard!!
Je suis partie ce midi au champ… huilée, graissée de Watkins, boutonnée jusqu’au cou, chemisée et pantalonnée de long, ennuagée de mouches noires… la bouche fermée.. à quatre pattes sur le bord du fossé… Cueillir les premières fraises des champs, pour toi mon amour, pour toi!!